Mr chokri mamoghli
 

Chokri MAMOGHLI, né le 26 novembre 1958 à Tunis et décédé le 28 avril 2018 (à l’âge de 59 ans) dans la même ville, est un universitaire qui a assumé plusieurs responsabilités académiques, administratives et politiques.
Titulaired’une maîtrise de l’Institut des Hautes Etudes Commerciales de Carthage en 1980, Chokri MAMOGHLI obtient le Diplôme d’Etudes Approfondies en finance de l’Université Paris IX Dauphine en 1981 et un doctorat en finance de la même université en 1984. En 2001, il obtient le Diplôme d’Habilitation Universitaire en Sciences de gestion de l’Institut Supérieur de Gestion de Tunis en 2001.

Mr Chokri Mamoghli, universitaire et ancien secrétaire d'Etat au commerce | Biographie
703
page-template-default,page,page-id-703,qode-social-login-1.0,qode-restaurant-1.0,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.5,side_area_over_content,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

Chokri MAMOGHLI, né le 26 novembre 1958 à Tunis et décédé le 28 avril 2018 (à l’âge de 59 ans) dans la même ville, est un universitaire qui a assumé plusieurs responsabilités académiques, administratives et politiques. Titulaired’une maîtrise de l’Institut des Hautes Etudes Commerciales de Carthage en 1980, Chokri MAMOGHLI obtient le Diplôme d’Etudes Approfondies en finance de l’Université Paris IX Dauphine en 1981 et un doctorat en finance de la même université en 1984. En 2001, il obtient le Diplôme d’Habilitation Universitaire en Sciences de gestion de l’Institut Supérieur de Gestion de Tunis en 2001.

Chokri MAMOGHLI réussit les grades d’assistant à l’Institut Supérieur de Gestion de Tunis (1986-1990), de maître-assistant à l’Institut Supérieur de Gestion de Tunis (1991-2000), de maître de conférences à l’Institut des Hautes Etudes Commerciales (2001-2005) et de professeur de l’enseignement supérieur à l’Institut des Hautes Etudes Commerciales de Carthage en 2006. Chokri MAMOGHLI remporte l’ensemble de ces diplômes et grades en tant que major de la promotion en question.

Au-delà de ces institutions dans lesquelles il est affecté en tant qu’enseignant permanent, Chokri MAMOGHLI intervient dans plusieurs autres établissements universitaires : ENA, IFID, ESC Tunis, FSEG Tunis, ISCAE Tunis, IHEC Sousse, ISG Sousse, Ecole Polytechnique. Il intervient aussi, en tant qu’enseignant visiteur, à l’Université d’Ottawa au Canada en 1994.

Chokri MAMOGHLI dirige plusieurs établissements universitaires, en tant que Doyen de la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion de Jendouba (1997-2001), Directeur de l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales de Tunis (2001-2004) et Directeur de l’Institut Supérieur de Gestion de Tunis (2004-2007).

Les rôles assurés par Chokri MAMOGHLI dans les activités universitaires sont multiples. Il occupe les postes de chef du département finance (1988-1993) et celui de directeur des études et des stages à l’Institut Supérieur de Gestion de Tunis (1994-1997). Il est par ailleurs membre du Conseil d’Administration de l’Ecole Nationale d’Administration (1997-2000). Il occupe aussi le poste de Directeur de l’unité de recherche « Développement Financier et Innovation » (Université de Tunis) et celui de Directeur de l’Ecole Doctorale de l’Institut des Hautes Etudes Commerciales de Carthage (2017-2018).

Chokri MAMOGHLI participe aussi à différents concours de recrutement et de promotion nationaux : Président du Jury du concours d’Assistanat en Sciences de Gestion (2004-2005), membre du Jury du concours d’Assistanat en Sciences de Gestion (2002-2003), membre du Jury pour la promotion au grade de professeur (2017-2018).

Plusieurs instances officielles ont bénéficié de l’expertise de Chokri MAMOGHLI à travers plusieurs commissions et rapports qu’il a guidés en tant que président ou encore en tant que membre. Il s’agit notamment du Premier Ministère (entre autres la commission de réflexion sur la « Réforme de la Caisse Générale de Compensation », 1997 – la commission d’Assainissement et de Restructuration des Entreprises Publiques, CAREP, 1989, 1990, 1991, 1996), du Ministère de la Coopération Internationale et de l’Investissement Extérieur (notamment la commission sur le « Financement extérieur de la Tunisie à l’horizon 2011 », 1995), du Ministère de l’Economie Nationale (entre autres la commission sur l’ « Optimisation des coûts et amélioration de la gestion de la  Caisse Générale de Compensation », 1990).

En décembre 2007, il est nommé secrétaire d’Etat auprès du Ministre du Commerce et de l’Artisanat, chargé de l’artisanat, avant d’être chargé en août 2008 du commerce extérieur. Il occupe ce poste jusqu’en octobre 2010, date à laquelle il est nommé conseiller au cabinet du Premier Ministre Mohamed Ghannouchi. Son mandat prend fin en 2011.

L’intervention de Chokri MAMOGHLI a aussi touché le milieu des associations non gouvernementales comme le Centre International Hedi Nouira de Prospective et d’Etudes sur le Développement (CIPED) et le Cercle Kheireddine, deux groupes de réflexion dont il est l’un des fondateurs et membre de leurs conseils scientifiques.